- Contrôleur de gestion :

Faire parler les chiffres pour améliorer la rentabilité de l’entreprise et optimiser sa gestion, telle est la vocation du contrôleur de gestion. Doté d’une forte capacité d’analyse, maîtrisant parfaitement l’outil informatique, il réalise des budgets prévisionnels et élabore les outils de suivi des résultats (tableaux de bord, indicateurs). Quand des écarts apparaissent entre prévisions et réalisations, il en cherche l’origine et propose des actions correctives. Les informations chiffrées qu’il produit sont des outils de pilotage précieux pour la direction, qui adapte sa stratégie en conséquence.

Les qualités : bonne organisation, aptitudes relationnelles.

La formation : une école supérieure de commerce, un master professionnel spécialisé en contrôle de gestion ou un diplôme comptable.

- Directeur Administratif et financier :

C’est un personnage clé de la grande entreprise, puisque c’est lui qui garantit l’équilibre financier et optimise les performances de celle-ci, tout en accompagnant la politique de développement menée par les dirigeants. Doté d’une vision globale des activités de sa société et de ses filiales, il décide des placements à effectuer et conseille la direction générale sur ses projets d’investissement (fusions, acquisitions, prises de participation…). Fin négociateur, il gère aussi les relations avec les banques (évaluation des besoins de financement, recherche des concours financiers bancaires les plus adaptés). Naturellement, les services comptables et financiers de l’entreprise sont placés sous sa responsabilité. Ce cadre supérieur est donc à la fois un excellent technicien et un bon manager.

Les qualités : rigueur, résistance au stress.

La formation : les diplômés d’école supérieure de commerce sont particulièrement recherchés. Toutefois, ce poste n’est accessible qu’après plusieurs années d’expérience comme directeur comptable ou contrôleur de gestion.